Shakugan no Shana / Zero no Tsukaima | Ze Network Tsundere

Produites toutes les deux par le studio japonais JC Staff, on entend souvent dire de ces deux séries qu’elles sont soeurs.
Pourtant leurs histoires originales n’ont pas le même auteur, Shakugan non Shana, la « grande soeur », puisqu’elle est la première à avoir été diffusée en 2005, est née de la plume de Yashichiro Takahashi. Zero no Tsukaima, serie écrite par Noburo Yamaguchi, sera elle diffusée à partir de 2006. Mais si on les compare et les rapproche sans cesse, c’est tout simplement parce qu’elles ont un certains nombre de points communs plutôt flagrants que nous allons tout de suite relever :

Il a y des ressemblances entre les différents personnages de la série à plusieurs niveaux :

Le couple de protagonistes

En effet, dans les deux séries on retrouve le même schéma : un garçon et une fille, aux acquis et aux expériences de vie très différents. Nous avons donc Saito et Louise pour Zero no Tsukaima, qui viennent de mondes différents et Shana et Yuuji pour Shakugan no Shana qui eux aussi en quelque sorte ne viennent pas du même monde : l’une étant immortelle et élevée pour être une combattante, alors que l’autre était un étudiant tout à fait ordinaire avant de la rencontrer. Dans les deux cas, les « couples » vont être contraints, à cause de leur situation respective (Le contrat du maitre et du familier pour Saito et Louise, la protection de Yuuji par Shana du fait qu’il soit un Mistes spécial) à cohabiter, vivre ensemble et passer énormément de temps l’un avec l’autre malgré le fait qu’ils viennent de se rencontrer et qu’ils aient chacun des convictions très différentes. Et puis surtout, les couples de protagonistes de ces deux séries partagent un élément de taille: leur voix! En effet, Rie kugimiya double à la fois Louise et Shana alors que Satoshi Hino prête son timbre à Yuuji et Saito. Le fait que ces deux couples aient les même voix renforce énormément la ressemblance entre les deux séries.
Mais quelques personnages de la série se ressemblent également sur le plan physique et au niveau du caractère et du tempérament.

  • Physique : Les même cheveux longs, la même petite frange, une bouille mi-sévère mi-enfantine, parfois ce petit air malicieux dans le regard mais surtout, un corps de petite fille, la cage thoracique dépourvu du moindre attribut féminin : il n’y à pas a dire, les deux adolescentes se ressemblent beaucoup!!
  • Caractère : Alors là, aucun doute possible! Deux « Tsundere » en puissance! Caractérielles et combatives on peut dire que l’une comme l’autre ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elles sont aussi très jalouses. Quand on les cherche, on les trouve! Toutes les deux sont aussi très fières et orgueilleuses et chacune à autant de mal que l’autre à exprimer ses sentiments, voir à les accepter. Cependant, lorsque cela s’avère nécessaire, elles sont prête à de grand sacrifices pour celui qu’elles aiment.
  • Physique : Des cheveux sombres qui tombent sur le front et la nuque et le regard azur, grands mais pas trop et un brin  ringalets, il y a un indéniable air de famille entre ces deux là!
  • Caractère : Dans l’ensemble, ce sont tous les deux de gentils garçons, prêts à aider quiconque aura besoin d’eux (surtout si c’est une fille… mais nan c’est pas vrai ^^!!). Cela leur arrive aussi très fréquemment de se poser des questions sur leur valeur aux côtés de leur chipie respective, ce qui les amènent à douter de leurs capacités. Mais attention, si leur caractère présentent certaines similitudes on ne peut pas dire qu’ils aient vraiment le même : Yuuji ne se laisse pas autant faire par Shana que Saito par Louise, il est plus indépendant. Saito, quand à lui, est bien plus impulsif, il dit et fait les choses telles qu’elles lui viennent à l’esprit (ce qui lui vaut pas mal de problèmes d’ailleurs!), il est plus spontané, moins réfléchi. Il est également bien plus déterminé, contrairement à Yuuji qui baisse les bras lorsqu’il n’arrive pas à quelque chose ou ne ressent plus l’envie d’y arriver.
  • Physique : elles sont coiffées d’une coupe au carré très sage, avec toujours cette expression innocente. Ce sont aussi deux jeunes filles à… forte poitrine. Kazumi ressemble aussi un peu à la princesse Henrietta.
  • Caractère : d’apparence timide, douce et réservée, ce sont plutôt de gentilles filles. Mais il ne faut pas les regarder comme ça : elles ne se laissent pas faire non plus lorsqu’il s’agit du garçon qu’elles aiment, dans les deux cas un héro dont le coeur n’est pas entièrement libre on va dire. Elles peuvent aller jusqu’à montrer les dents s’il le faut, ce qui peut même déstabiliser une Shana ou une Louise (c’est vous dire!).

Le triangle amoureux

Dans les deux séries, on retrouve cette même situation sentimentale pas très facile pour tout le monde (surtout pour les filles en fait…), dans laquelle deux filles se disputent un garçon. Alors nous avons donc Louise et Siesta éprises toutes les deux de Saito dans Zero no Tsukaima : notre petit familier n’a de cesse de déclarer et montrer son amour à sa maîtresse lorsqu’il est seul avec elle (et qu’elle est d’humeur à le laisser faire) mais pourtant il fait comme si il n’y avait rien entre eux lorsque la servante est là et on ne peut pas vraiment dire qu’il ne repousse cette dernière lorsqu’elle lui fait des avances. Siesta est pour lui ce que Louise n’est pas (et n’a pas! On voit bien sûr tous de quoi il s’agit! ^^) : elle est plus douce, plus reconnaissante, pas du tout violente et elle n’est pas farouche non plus! Elle lui
rappelle les japonaises de son monde et de sa ville natale et cela lui fait du bien.

Puis il y a Shana et Kazumi très amoureuses de Yuuji dans Shakugan no Shana. Il est clair que Yuuji a des sentiments pour la jolie Flame Haze , mais il ne sait rien de ce que ressent pour lui cette dernière et ne veut pas blesser Yoshida-san, qui ,elle, a eu le courage de lui déclarer son amour. Pour lui elle représente la sécurité du monde dans lequel il a grandit et qu’il a toujours connus. Il ne veut vexer ni l’une ni l’autre et fera même une indigestion en mangeant entièrement les déjeuners que chacune avaient préparé pour lui. Tout cela provoque une forte jalousie et beaucoup de colère pour notre magicienne du néant et la Flame Haze, amoureuses de nos héros pour
tout ce qu’ils sont et sans raison à la fois alors que l’esprit de compétition chez la petite servante et la lycéenne modèle, amoureuses quand à elles pour la gentillesse du familier et du Mistes, s’en trouve favorisé. Cependant, si dans SnS une vrai amitié fini par naitre entre Shana et Kazumi, ce n’est pas vraiment le cas pour Louise et Siesta dans ZnT.

A la fin de la troisième saison de Zero no Tsukaima, on a bien plus d’un seul triangle amoureux en ce qui concerne Saito (quel tombeur celui là!). Voilà à peu près ce que l’on peut remarquer du point de vue des similitudes les plus évidentes entre les personnages des deux séries. Mais ce n’est pas tout : elles on aussi en commun certains éléments de leur univers respectifs.

 

En effet on peut remarquer que les deux séries partagent quelques aspects communs de la dimension environnementale et de l’action.

Les objets qui parlent

Aussi bien dans ZnT que dans SnS, on retrouve des objets qui non seulement parlent, mais pas uniquement : ils ont une âme et un passé au même titre que les êtres humains.

Ainsi, dans ZnT nous avons Delfinger, dite « Delf' », la sympathique épée achetée par Louise à Saito. Elle deviendra un précieux partenaire pour ce dernier durant les combats mais pas seulement : elle ira volontiers de ses conseils avisés afin d’améliorer sa relation avec Louise. Autrefois, elle était l’épée d’un autre Gandalf.

Dans SnS, il y a plusieurs objets parlants, puisque chaque Flame Haze a son propre compagnon comme par exemple Alastor, celui de Shana, sous la forme d’un pendentif, ou encore Marcosius, celui de Marjorie Doe, qui lui est un livre.

Les combats à l’épée

Dans les deux séries, en plus de la présence indéniable des combats à l’épée, on retrouve une situation similaire : un jeune homme qui se retrouve obligé, pour diverses raisons, d’apprendre à se battre à l’épée, afin d’être capable de se défendre et de défendre les autres.

Dans ZnT, Saito a le pouvoir d’utiliser parfaitement les armes destinées au combat pour protéger Louise, mais il doit quand même apprendre avant d’être conscient de son pouvoir et cela lui sert même alors qu’il n’est plus familier.

Dans SnS, Yuuji, doit également apprendre afin de se défendre lui-même contre les ennemis qui pourraient lui vouloir du mal afin de récupérer les trésors qu’il contient. Satou, un camarade de classe de Yuuji qui sert Marjorie Doe a également envie d’apprendre à combattre à l’épée afin d’être utile à cette dernière et de pouvoir participer aux combats.

La relation Mage/Guerrier

Une fois de plus, on retrouve un élément commun aux deux séries : c’est la relation entre le « Mage », c’est-à-dire celui qui utilise la magie et le « guerrier », qui est celui qui va utiliser sa force pour protéger le « Mage » lorsqu’il utilise la magie contre l’ennemi, et lui permettre de terminer son sort sans être dérangé. En fait le « Guerrier » est le bouclier et le « Mage » est l’arme. Le couple de protagoniste des deux séries répond au schéma « Mage » et « Guerrier ».

Louise et Saito : comme nous le savons Saito est le Gandalf de Louise qui est la magicienne du Néant. Il a pour mission de la protéger lorsqu’elle prononce l’invocation ultime. Saito est donc le « Guerrier » et Louise le « Mage ».

Yuuji et Shana : Shana s’est autoproclamée protectrice de Yuuji, tout d’abord par intérêt afin d’empêcher que ce qu’il contient ne tombe entre de mauvaises mains, puis par rapport aux sentiments qu’elle éprouve pour lui et enfin… hum c’est un trop gros spoiler, vous devrez regarder pour savoir pourquoi! Il est également question de « Mage » et de « Guerrier ».

Ainsi, ces deux séries sont bien soeurs sur beaucoup de points. En général il est facile d’aimer l’une si on aime déjà l’autre. Pourtant ce n’est pas le cas de tout le monde. Pourquoi donc? Et bien parce que même si ces deux séries se ressemblent, elles ont tout de même des ambiances bien différentes : en effet, l’univers de Zero no Tsukaima est plutôt léger, la série est du genre ecchi , et il y a beaucoup d’humour et de situations burlesques. Mais celui de Shakugan no Shana est plus lourd, bien plus triste et sombre, les personnages sont beaucoup plus torturés, car ils sont dans des situations plus graves : Yuuji est mort, Shana « meurt » d’amour pour lui et de jalousie envers Kazumi mais elle ne peut rien lui en dire, etc… Il n’y a aucunes situations ecchi, et très peu d’humour.

Du coup si on préfère un genre ou l’autre, il n’est pas évident d’aimer les deux. En revanche, si on est ouvert à tout, on peut y aller sans problème!!

Auteur : Nana-chan

Check : LapS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







PageRank Actuel

Ze Network Tsundere V6.0
par Lude
2008-2014

Ze Network Tsundere©
Tous droits réservés

Protected by Copyscape Web Plagiarism Finder

Les mangas, light novels, animes et autres oeuvres sont la propriété de leurs auteurs respectifs.