Bonjour, chers lecteurs ! Sur la suggestion et l’aimable invitation des amis du Network Tsundere, je vous présente avant tout le monde l’exposition « Evangelion et les sabres japonais », que j’ai pu visiter lors de son vernissage, une journée avant l’accès du public.

 140225-01-05

Premièrement : pourquoi sur Ze Network Tsundere ? Faut-il une excuse pour un évènement lié à la culture otaku ? Eh bien c’est Evangelion, il y a Asuka, c’est une tsundere, voilà.

 

Deuxièmement : pourquoi lier ces deux thèmes si japonais et si éloignés à la fois ? Pour citer le président de la Fondation du Japon, « ils se rejoignent néanmoins dans le caractère collectif de leurs œuvres, issues du savoir-faire et de la créativité de multiples collaborateurs ». C’est une approche intéressante.

J’ajouterai que cela participe totalement de la stratégie du Cool Japan, en associant des œuvres et objets particulièrement appréciés des amateurs occidentaux, au service d’une présentation positive de l’archipel, de ses productions (de qualité, à acheter) et de son terroir (à visiter). Après avoir été créée à Bizen puis avoir tourné sur le territoire japonais, l’exposition arrive donc à Paris, avant de partir à Madrid.

 

Troisièmement, qu’est-ce qu’on attend ?

 

Cette exposition inédite en Europe nous présente des sabres et objets anciens et de grande qualité, des explications et présentations, et surtout des créations originales forgées à partir des images de la franchise Evangelion, essentiellement les films Rebuild et les illustrations du roman Shin Seki Evangelion ANIMA. Comment sont donc intégrées des œuvres si éloignées de l’art de la forge dans de nouvelles pièces ?

 

Nous sommes accueillis par l’EVA 01, dont la couleur… quoique contestable, a le mérite de la franchise et de la fidélité : inchangée depuis 1995…

 DSC_0306

(Non, mon appareil photographique ne date pas de 1995 non plus. Bande de mauvaises langues.)

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0310DSC_0360

Et là, entrée dans la salle. On est frappé par le mur couvert d’explications des techniques de forge… Non, bien sûr. Mais par la lance de Longinus, d’apparence élancée et robuste à la fois. Un bloc de fer torsadé étonnant (mais pesant seulement 22 kg, me semble-t-il). Cette pièce maîtresse fait l’objet d’un petit film où le forgeron bat le fer au son du requiem de Verdi et de l’ouverture n° 3 en ré majeur, de Bach (BWV 1068) ; ces musiques proviennent des films Death and Rebirth et  The end of Evangelion, de 1997. A noter le sens du détail de ce film qui utilise les polices d’écriture et le jargon propres à la série originale, chapeau.

DSC_0311

Admirez les motifs. Je conseille d’ailleurs de regarder de près toutes les armes et leur riche aspect propre à l’acier Damas.

 

 

On passe ensuite au cœur de l’exposition, deux rangées de vitrines : à gauche les lames et fourreaux traditionnels, à droite les créations Evangelion évoquant les personnages et leurs Eva.

DSC_0326 DSC_0313DSC_0336

Je ne m’étendrai pas tant sur le détail de chaque sabre, n’étant pas calé en la matière ; notez cependant que certaines pièces ont plusieurs siècles, et montrent une belle étendue du savoir-faire des artisans de Bizen.

 

Passons à ce qui fait toute la richesse et l’originalité de cette exposition !

DSC_0314

Oui, un sabre évoquant irrésistiblement l’Eva-01. Etonnant, non ? C’est bien le principe de ces créations, qui traduisent dans une arme de fantaisie la particularité d’un engin ou le caractère d’un personnage. Dans un autre genre, voici la concrétisation d’une arme qui n’existait que dans une illustration du roman : Counter Sword avec arme à feu intégrée !

DSC_0315

 

Bien évidemment, les couleurs sont importantes : on voit dans cette lame élégante l’uniforme de Rei, y compris dans les touches de couleur a première vue déplacées, mais qui retracent la silhouette de notre pilote taciturne préférée.

DSC_0328

 

 

Il s’agissait là d’armes étrangères aux animés Evangelion, présentes au maximum dans des illustrations d’un roman (officiel quoique non « canonique », si j’ose dire). Mais il existe dans l’univers original des sortes d’armes blanches, les Progressive Knives ! Ils sont le prétexte à ces merveilleuses variations… Ah, je me languis d’en avoir !

DSC_0334 DSC_0319 DSC_0318

 

DSC_0321 Celui-ci fait plus d’un kilogramme. Est-ce bien pratique ?

 

 

DSC_0331

Tantô EVA-02 « Shikinami Plugsuit ». Couleur rouge, logo NERV et croix : je le veux !

 

DSC_0329 DSC_0351

En tant qu’otaku ou collectionneur de produits dérivés, on ne peut qu’apprécier ces figurines à l’échelle ! Ou comme on les nommait dans des siècles passés : des statues.

 

 

Si a priori on peut être un peu gêné de l’absence d’explications sur les techniques et les matières, ce n’est que provisoire. Le fond de la salle est en effet bien plus didactique, et nous présente les savoir-faire et les matériaux utilisés par les forgerons japonais.

DSC_0347

Un catalogue de bois laqués, pour présenter au futur client les nuances possibles de son fourreau.

DSC_0348 DSC_0345 DSC_0342

Matières premières ou laque, pierres, peaux de raies (aïe un ami), pièces entrant dans la composition du sabre…

DSC_0346

Sur ce panneau, tous les artisans ayant participé à la création des armes présentées.

Tout au fond, dans un coin de pénombre, un film de quatorze minutes permet de découvrir la préparation du métal et la forge d’un sabre. C’est un travail impressionnant, bien plus intensif et rigoureux que la forge d’un fer à cheval…

 

DSC_0341 DSC_0338

Même les casques et les armures peuvent être l’occasion de mettre en parallèle des pièces anciennes et des créations Eva.

 

DSC_0339

Ressei Menpô de l’Eveil. Ce masque de bushi protégeant le visage tout en inspirant de l’effroi à l’adversaire a trouvé un modèle parfait avec l’Eva-01 en furie.

 

 

Pour découvrir l’exposition, rendez-vous à la MCJP, à deux pas de la Tour Eiffel, si chère aux France Five, jusqu’au 21 juin 2014. Le prix varie entre rien et 5€ selon qui vous êtes, la date, l’humidité de l’air et votre caractère plus ou moins tsundere. Pour plus de détails, voyez avec la MCJP.

Profitez-en pour découvrir le lieu, la boutique, et jeter un œil à l’exposition de peinture « Pays de neige -dessins sur l’enfance ».

 

 

evangelion-sabre-mcjp-exposition-731x1024

Amateurs d’armes et de culture populaire visuelle contemporaine japonaise, si vous passez par Paris, vous savez maintenant où aller. Vous pourrez y découvrir l’art des sabres japonais et vous instruire, tout en profitant d’œuvres issues d’une démarche unique qui saura flatter votre œil d’otaku exercé. Ou qui sait cela pourrait vous donner envie de voir et de revoir la série originale puis les films…

 

DSC_0359

Gardons un mystère pour la fin : où diable est Shinji ? Pourquoi ne le voit-on pas dans cette exposition ? Ni en figurine, ni en illustration murale, à peine dans les bandes annonces et un croquis de réalisation…
Les armes et le mécha du héros sont bien là pourtant. Rendez-nous Shinji Ikari ! Oui, il a été critiqué et houspillé par les spectateurs depuis bientôt deux décennies, en raison de son apathie ou de ses mauvaises décisions, mais ce n’était pas un rejet ! Nous plaisantions ! Rendez-le-nous !

 

140225-01-04 140225-01-03 140225-01-02

 

Au revoir, à bientôt.

 

 

2 réponses à Evangelion et les sabres japonais : un aperçu de l’exposition évènement

  • woodyday:

    Merci Romu pour ce super cadeau !

    Un article très bien mené et illustré pour une expo qui parait très intéressante.

    J’aime côté, mise en parallèle du traditionnel et du moderne. Exactement à l’image de la société japonaise actuelle.

    Et puis, j’ai flashé sur le sabre violet, très traditionel dans la forme mais avec une couleur exubérante. j’adore !

    N’hésite pas à nous faire voyager dans tes prochaines expos en nous rédigeant un article aussi intéressant.

    A quand le prochain ???

  • Lude:

    Article superbe!! Un simple merci ne suffira pas je pense mais… merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







PageRank Actuel

Ze Network Tsundere V6.0
par Lude
2008-2014

Ze Network Tsundere©
Tous droits réservés

Protected by Copyscape Web Plagiarism Finder

Les mangas, light novels, animes et autres oeuvres sont la propriété de leurs auteurs respectifs.